Plans d'entraînement - Bilans

Bilan sportif 2017 et objectifs 2018

Vierge de records personnels, l’année 2017 fut toutefois riche en terme de partage, d’expérience accumulée et de nouveautés.

Elle commença le 18 mars par l’EcoTrail de Paris 80 km. Une première dans le dur conclue laborieusement en 9h30 pour un objectif de 8h00.  517ème sur 1838 participants, j’en garde néanmoins un bon souvenir avec cette arrivée insolite au 1er étage de la Tour Eiffel. A refaire…

Puis vint une autre découverte, le marathon de Sénart le 1er mai. J’y ai pris beaucoup de plaisir en accompagnant mon ami d’enfance pour son premier marathon. Un résultat de 4h22 pas tout à fait conforme à notre cible de départ mais l’essentiel était ailleurs. Assister à la naissance d’un marathonien, ami cher qui plus est, n’a pas de prix!

Le 4 juin, c’est avec ma chère et tendre cette fois-ci que je partage les foulées lors des 10 km de la course du Château de Vincennes. Une superbe matinée bouclée dans un temps de 57’27. La barrière d’1h n’aura pas résisté face à notre volonté.

L’été fut studieux pour préparer mon objectif de l’année: les 100 km de Millau, le 30 septembre. La course fut épique et pleine de rebondissements. D’abord en état de grâce, je partageai la réussite du même ami d’enfance sur le marathon en 4h00. Y laissant beaucoup d’influx nerveux à encourager mon partenaire, la suite fut un long combat contre moi-même. A l’agonie dans la première montée de Tiergues, j’envisageai l’abandon à Sainte-Affrique. Mais je décidai de m’accrocher au meneur d’allures 11h30 pour rallier la ligne d’arrivée, finalement franchie en 11h27. 314ème sur 1403 centbornards, ce fut un résultat bien en-deça des 10h30 prévus mais si intense sur un plan émotionnel que je le classe sans hésitation dans les moments forts de ma vie de coureur à pied.

Bilan 2017

Le 22 octobre, c’est encore une nouvelle expérience que j’ai eu la chance de découvrir dans le cadre du semi-marathon du Bois de Vincennes: être meneur d’allures. Flamme verte 1h45, j’optai pour un rythme très régulier afin d’emmener un maximum de coureurs vers leur objectif du jour. Résultat: 1h44’59 et une joie au moins égale à celle que l’on ressent lorsqu’on bat un record personnel. La course à pied est aussi un sport collectif!

Enfin, 2017 se termina par le traditionnel marathon de La Rochelle le 26 novembre. Résultat décevant en 3h22. Le chrono habituel quand je suis en méforme. Marathon, école de l’humilité. J’ai tenté puis explosé au 32ème et finis comme je peux, avec pour seul objectif de ne pas marcher. Quant au nouveau parcours, je ne saurai dire. Je l’ai subi du début à la fin mais, encore une fois, je n’étais pas assez entraîné. On ne se cachera donc pas derrière ça.

Place à 2018. A l’heure où j’écris cet article, l’année est déjà bien avancée. J’ai d’abord participé le 4 mars au semi de Paris (1h31’49) puis au marathon de Paris le 8 avril (3h15’49). L’idée était de retrouver confiance et « vitesse ». C’est chose faite.

Je vais enchaîner sur Sénart le 1er mai pour enquiller un second marathon en trois semaines et, ainsi, faire du volume dans la perspective de ma troisième participation aux 100 km de Millau, le grand objectif de l’année. En espérant pouvoir accrocher cette fois-ci les 10h29’59!

La fin d’année sera d’un grand classique avec le semi de Vincennes et le marathon de La Rochelle, au cours duquel ma chère et tendre deviendra, je l’espère, marathonienne…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s