10kms/Récits de course

Les Foulées de Vincennes 2014 – 10 km « élite »

26- foulees_vincennes 2014

A la seconde près !

Après une année 2013 riche en records personnels et en volume kilométrique, l’heure est venue de remettre les compteurs à zéro et d’épingler le premier dossard 2014.

C’est dans le cadre d’une nouvelle formule des Foulées de Vincennes que je lance cette saison. Un 10K « élite » qualificatif pour les Championnats de France et regroupant les coureurs valant moins de 50’ sur la distance. Evidemment, le terme est un peu surdimensionné pour la majorité d’entre nous mais ce format peut permettre de rendre plus fluide une course qui, jusqu’à lors, relevait plus d’un sport de combat dans les premiers kilomètres (grosse densité de coureurs) que d’une épreuve de course à pied. Le départ est prévu à 9h15 alors que les participants de la seconde course, le 10K « populaire », bénéficieront de quelques heures de sommeil et degrés supplémentaires (départ à 10h45).

Olivier, Philippe, Renaud et Giao - crédit photo: Fred Poirier

Olivier, Philippe, Renaud et Giao – crédit photo: Fred Poirier

RDV est donc pris avec les amis de la Team Marathon Connection ce dimanche 2 février à 8h15. Je profite de l’occasion pour saluer de nombreux visages connus. Ça fait plaisir!  La météo, quant à elle, est favorable. Il fait frais, 3°C, mais le soleil est de la partie. Ni vent ni pluie. Nous avons prévu avec Philippe, le célèbre Pink Runner, de partir ensemble. Je n’espère pas grande chose de cette course. La préparation sur 6 semaines fut quelque peu chaotique et je suis dans un état de forme moyen. Toutefois, ce cycle « vitesse » doit me servir avant d’aborder le plan marathon (objectif sub 3H10 à Paris en avril) que je commencerai dans une semaine. Je trouve donc une certaine motivation à m’aligner aujourd’hui même si je ne vise clairement pas le record personnel. Philipe et moi nous fixons comme objectif un sub 40’ qui correspondrait peu ou prou  à nos possibilités du moment.

  • La course

9h15, le coup de feu. Nous sommes sur l’aile droite Cours Marigny, avec les dossards impairs. Je mets 8 secondes pour franchir la ligne. Ca chahute un peu mais c’est raisonnable. Philippe, lui, part comme une balle, se faufilant avec agilité entre les concurrents. J’essaie pour ma part de rester dans une fourchette comprise entre 3’55 et 3’58/km. Les jambes tournent pas mal et les premières sensations sont plutôt bonnes. Très vite, nous nous retrouvons sur l’avenue de la Dame Blanche, dans son sens faux-plat montant d’environ 1,5 km qu’il faudra prendre deux fois puisque le parcours est constitué de deux  boucles. Le 2ème passage s’annonce d’ailleurs piégeux avec le prolongement du tracé sur l’avenue de la Belle-Gabrielle.

Pour l’heure, cela reste facile même si j’ai réduit l’allure à 4’/km. J’ai rejoint Philippe puis l’ai perdu de vue. J’imagine qu’il n’est pas loin et poursuis ma route au sein de ce peloton relativement dense. Je salue Franck, un ami sur les réseaux sociaux que je rencontre pour la première fois dans la vraie vie. Passer du virtuel au réel, le côté sympa de la chose! Nous ne le savons pas encore mais nous allons faire toute la course ensemble. La descente de l’avenue de Fontenay est mal gérée, avec un km 3 en 3’47. Beaucoup trop rapide alors que j’aurais pu en profiter pour récupérer tout en maîtrisant une allure convenable. Je profite du retour vers Cours Marigny pour stabiliser le rythme et passe la mi-course en 19’50.

Capture d’écran 2014-02-04 à 19.15.49C’est plus vite que prévu. J’entame la seconde boucle sans excès de confiance, d’autant plus que les prochaines minutes vont être très longues sur l’avenue de la Dame Blanche. Ce second passage est interminable pour moi. Je tourne maintenant à 4’06/km, subissant pleinement le parcours. Le pied talonne, le souffle est court et le plaisir inexistant. Il va juste falloir s’accrocher pour ne pas s’éloigner de l’objectif. Je regrette de ne pas m’être inscrit au 10 km populaire. « J’aurai dormi plus longtemps et eu plus de soleil pendant la course » me dis-je ! Bref, j’arrête là des réflexions qui ne vont pas m’aider à avancer plus vite et tente de me remobiliser sur l’avenue de Nogent, dans une portion très favorable. J’arrive à relancer tant bien que mal alors que j’entends mes amis Isabelle, Butchy et Roulio hurler des encouragements au 8ème km. Qu’ils sont bons à prendre ceux-là, à cet instant! J’ai presque l’impression de retrouver un second souffle, à 3’54/km.

La fin est proche. Franck m’a décroché d’une longueur et file à l’assaut de son sub 40’. Idem pour Xav, compère de la Team, qui me double à quelques hectomètres de l’arrivée pour le même objectif. Bon là, ça commence à faire beaucoup. Franck, Xav… on va peut-être s’arrêter là, non ? Dernier virage puis le sprint final est lancé. Moi aussi, j’le veux ce sub 40’ !  Alors, on donne tout jusqu’au franchissement de la ligne. 5 mètres… 4 mètres… 3… 2… 1… Top. 39’59.

  • Le bilan

IMG_0264Place au général : 592 / 1997

Place catégorie SEH : 302 / 760

Allure moyenne : 3’59/km

Vitesse moyenne : 15,0 km/h

Positiv split : +19 secondes

Bon, c’est du pile poil. Pas fameux mais conforme à la forme du jour. Philippe arrive peu de temps après, dans le même état d’esprit que moi. Ce sera pour une prochaine fois! Je reçois quelques minutes plus tard un SMS de l’organisation confirmant ce chrono alors que le site officiel m’affiche un 40’00. Pas bien grave… L’essentiel est à peu près assuré et je vais pouvoir maintenant passer à mon cycle d’entraînement préféré : une préparation marathon. Autant je me pose des questions sur les suites à donner à des 10K où je ne prends finalement que peu de plaisir, autant la passion grandit dès lors que la distance s’allonge.

Félicitations aux copains qui, eux, ont explosé leur record, comme Pathé, Nico, Xav, Franck et Bernard et bravo à tous les participant(e)s. Une matinée de course à pied est toujours une belle matinée!

Publicités

12 réflexions sur “Les Foulées de Vincennes 2014 – 10 km « élite »

    • Hello mon Clém. Une chose est certaine, j’ai toujours hâte de commencer un plan marathon. Quant aux allures, on ajustera si besoin au cours des 8 semaines à venir mais je sais déjà que je prendrai beaucoup de plaisir à l’AS42!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s