Tests

2013 – Test de la Mizuno Wave Sayonara

DES QUESTIONS… ET DES REPONSES !

Ma relation avec Mizuno se limitait jusqu’alors à l’utilisation des kimonos de la marque dans mon ancienne vie de judoka. Aussi, lorsque j’ai eu l’opportunité de tester pour runners.fr une chaussure de running de cette firme japonaise, et tout particulièrement La MIZUNO WAVE SAYONARA, je n’ai pas hésité une seule seconde. Au-delà de la consonance me rappelant aux bons souvenirs vécus sur les tatamis, ce modèle, sur le papier, m’intrigue…

Nouveau-né de la gamme, La SAYONARA est destinée aux coureurs à la foulée universelle. Elle pèse 239 grammes (sur ma balance) en taille 8.5US. Elle est dotée d’un nouveau concept baptisé U4IC (lire euphorique) réduisant de près de 30% le poids de la semelle intermédiaire sans pour autant nuire à sa durabilité et l’absorption des chocs. Enfin, elle affiche un drop de 10mm, ce qui semble beaucoup pour ma foulée médio-pied.

Sayonara 2Mais j’ai hâte de démarrer ce test car je n’ai, au départ, aucune idée de la distance sur laquelle la chaussure va se révéler comme le meilleur compromis. Elle est signalée pour un usage en sortie longue (SL) ou moyenne distance mais son nom (Sayonara rappelant l’Adios chez Adidas), sa légèreté et d’autres caractéristiques dont je vais parler plus loin semblent lui confier un profil de racer. Je décide donc de la chausser pendant 3 semaines sur des séances variées, allant d’un 2x10x200m jusqu’à une SL de 20km en balayant l’ensemble de mes allures spécifiques 10km (AS10), semi (AS21) et marathon (AS42). Après 120 km, une dizaine de sorties et une compétition (14km en duo), je pense avoir trouvé réponses à mes questions.

Côté design, je ne m’étendrai pas car c’est toujours une affaire de goût. Je la trouve belle dans cette version blanc-gris-citron-bleu. Le mesh est respirant et l’empeigne sans couture. Dès les premières foulées, une zone d’ombre est levée : le drop élevé pour moi n’altère en rien ma foulée portée sur l’avant. La toebox est large et la semelle est relativement flexible. Le pied peut donc prendre tout l’espace souhaité dans un chaussant très confortable et réactif, sans risque de frottement. La SAYONARA tape au contact du sol mais c’est notamment ce « retour sec » que je recherche lors de mes séances VMA ou sur un 10km. Elle est du coup très dynamique et le maintien est exceptionnel.

En forçant une attaque talon ou lorsque ma foulée médio-pied se dégrade sur des sorties longues, j’ai pu constater une stabilité et un amorti remarquables, résultat de l’efficacité de la plaque Wave cumulée à la technologie Smooth ride, encoches favorisant la transition talon-pointe en créant un effet naturel de bascule. Sans vouloir paraître trop dithyrambique, j’ai rarement observé de telles capacités d’adaptation à une allure ou à une foulée. Pour ce qui est de la durabilité de la semelle extérieure, il est difficile de se prononcer à ce moment du test. Je ne constate aucune usure prématurée mais j’apporte une petite réserve quant à la robustesse des crampons bleus en caoutchouc positionnés sur la partie avant. A voir avec le temps…

Sayonara 1Alors, me direz-vous, quelle est au final la distance de prédilection de La MIZUNO WAVE SAYONARA? Et bien, sans chercher à me défiler, elle n’est pour moi (coureur de 64kg) ni une véritable racer ni une chaussure pour l’ultra mais sa polyvalence est telle que je n’hésiterai pas à la chausser du 10km au marathon. A la croisée des deux, s’il ne fallait choisir qu’une épreuve, un semi-marathon serait la compétition idéale pour mettre en pratique son « mariage à trois » réussi : confort-dynamisme-stabilité.

Conditions du test :

Testeur : 1m67 – 64kg. Foulée médio-pied se dégradant sur les longues distances

Revêtement : bitume, chemins stabilisés

Nombre de sorties : 10 sur 3 semaines

Type de sorties : VMA courte ; allures spécifiques : 10K, semi et marathon ; sorties longues et compétition (14km en duo)

Vous pouvez retouver mon test sur runners.fr (et plein d’autres articles) ici: http://runners.fr/mizuno-la-revolution-sayonara/

Publicités

2 réflexions sur “2013 – Test de la Mizuno Wave Sayonara

  1. Merci Renaud pour ce test, elles ont l’air d’être top !
    Au plaisir de courir à tes cotés dès le weekend prochain pour notre objectif commun fin novembre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s