Autres/Récits de course

Marathon Relais Paris Val-de-Marne – 30 juin 2013

21- MRPVM 2013Un pour tous…

Depuis l’année dernière, l’équipe familiale LA MARATEAM CAP a rdv avec la distance reine dans le cadre d’une course festive et conviviale organisée par l’asphalte 94 : le Marathon Relais Paris Val de Marne. Son principe : courir sur l’un de mes terrains de jeu préférés (Le Parc Interdépartemental des Sports de Choisy-le-Roi) les 42,195 km en 5 relais. Le 1er devra parcourir 3 boucles (12,36 km), les 3 suivants assureront 2 boucles chacun (8,46 km) et le compte sera atteint par un dernier tour couru tous ensemble.

Pour cette 20ème édition, je passerai en dernier, succédant dans l’ordre à mon beau frère Armand, mon oncle Roland et mon frère Germain. Notre objectif est de battre notre record sur cette épreuve de 3H48 tout en respectant la devise du jour : courir pour le plaisir d’être ensemble ! Une rapide estimation selon la forme actuelle de chacun nous positionne aux environs de 3H40.

Capture d’écran 2013-07-06 à 13.35.39Cette matinée du 30 juin semble être la première digne d’un été qui a beaucoup de mal à démarrer. Il fait beau et chaud quand nous nous retrouvons à 8H15, ¾ d’heure avant le départ. Nous sommes tout sourire et fiers de porter nos t-shirts customisés et offerts par le Décathlon de Créteil. Merci à eux ! Certes, nous allons bien transpirer, souffrir un peu mais franchement, nous sommes à mille lieux de nous plaindre de ces conditions météo. C’est de saison, bordel !

Nous arrivons sur le spot 10’ plus tard. Des amis comme Ivan, Marc, Gianny, Miguel et Nicolas sont là parmi les 330 équipes présentes. Autant vous dire qu’il y a du monde autour du lac et que ça rigole sévère. Place à la course ! 130630_077

  • 1er relais : Armand. 12,36 km. 1H04’30. 11,50 km/h.

Le départ est donné à 9H. Armand, l’homme aux 2 genouillères, fait un début de course prudent après avoir été enfermé dans le peloton juste avant le coup de feu. Placé dans les dernières positions, il adopte une allure très régulière et commence à doubler dès la fin de son 1er tour. La suite confirme sa très bonne forme du jour. Il est au-dessus des prévisions que j’avais pu faire. Transcendé par le contexte, il ne baisse pas de régime, accélère même à mi-parcours et passe le relais avec la satisfaction du devoir familial accompli.

  • 2ème relais : Roland. 8,46 km. 44’36. 11,38 km/h.

Notre doyen est un sportif émérite, cumulant notamment les casquettes de tennisman, golfeur et runner. Doté d’un esprit de compétition particulièrement prononcé, Roland va enchaîner les kilomètres tel un métronome, sans vaciller malgré la montée dangereuse du soleil dans le ciel. Il a piqué les Saucony Triumph 10 du fiston Julien (avec lequel nous avions couru l’édition précédente) et semble parfaitement s’en accommoder. Passage de relais au frangin dans les meilleures dispositions possibles.

  • 3ème relais : Germain. 8,46 km. 45’03. 11,27 km/h.

130630_233Il s’en est fallu de peu pour que Germain ne puisse participer à cette fête. Victime des récentes intempéries dans sa région Poitou-Charentes, il a dû ajourner sa préparation pour s’occuper des dégâts causés par des grêlons gros comme des abricots (une maison bien abîmée et 2 véhicules transformés en épaves) ! Heureusement, il a pu à la dernière minute faire le déplacement pour nous rejoindre. Il assure son passage avec brio, adoptant une allure correcte et maîtrisée sous une chaleur devenue étouffante pour un coureur. Peu importe, il s’éclate et les bénévoles de l’organisation sont là pour transmettre toute l’eau nécessaire lors des ravitos. Tout va bien !

  • 4ème relais : Renaud. 8,46 km. 34’27. 14,73 km/h.

Une tape dans la main et c’est à mon tour de m’y coller. Il est 11h35. Je me suis auparavant échauffé une vingtaine de minutes mais j’ai du mal à lancer les jambes, peu habitué à attendre si longtemps et partir si tard après le début d’une course. J’essaie d’adopter mon allure 10K (3’55/km) mais force est de constater que contrairement à mes acolytes, je ne suis pas à mon niveau aujourd’hui. Pourtant, je me dépouille, reprends du monde et gagne des places. Je ne lâche rien mais je ne suis pas à la vitesse prévue. J’arrive à la fin de mon passage lorsque j’aperçois les « Wesh Gros » de mon pote Ivan the Butcher. Ils sont tous ensemble, à l’approche de la ligne d’arrivée. En les doublant, Butch’ me ceinture, marquant là un signe d’affection qui masque une volonté fourbe de me faire perdre de précieuses secondes 😉 Merci Gros ! Et bravo à vous pour vos 3H09.

  • 5ème et dernier relais : LA MARATEAM CAP. 4,45 km. 22’58. 11,62 km/h.
130630_474

Renaud, Germain, Armand et Roland

Je retrouve maintenant la famille pour le dernier tour. Tous les 4 à l’assaut de l’ultime boucle. Le moment est intense. Je n’ai pas été au top sur mon relais solo mais nous sommes toujours dans les temps pour écraser le chrono de l’année passée. Chacun donne le meilleur de lui-même et nous doublons assez régulièrement. Les encouragements des uns donnent la force à ceux qui sont un peu plus dans le dur. Le rythme ne baisse pas. LA MARATEAM CAP est lancée pour aller chercher son RP (record personnel) ou RC (record collectif). C’est comme on veut. Virage à droite, nous quittons le bitume pour emprunter les 400 derniers mètres sur herbe. Et fidèles à la tradition, c’est main dans la main, « en vainqueurs », que nous franchissons la ligne d’arrivée en 3H31’34.

Le bilan

Place au général : 174/327

Place catégorie 1 (hommes nés en 1996 ou avant) : 74/110

Vitesse moyenne : 11,96 km/h

Allure moyenne : 5’/km

17’ de moins qu’en 2012. Je suis vraiment fier d’eux. Ils ont tous les 3 été au-dessus de leur niveau, sublimés par le contexte. Et quel plaisir nous avons pris !

Enfin, je tiens à remercier très chaleureusement les bénévoles et l’organisation pour cette magnifique journée. J’apprends aujourd’hui qu’il s’agit de la dernière édition, faute de subventions. Je ne peux croire qu’un tel rdv si convivial ne puisse se renouveler dans le futur. Cette fête du running doit retrouver sa place dans nos calendriers, dès 2014. Croisons les doigts!

Publicités

6 réflexions sur “Marathon Relais Paris Val-de-Marne – 30 juin 2013

  1. Et oui, nous sommes très triste que ce beau rdv sportif ne sera plus. Je suis ravie d’avoir bénévolé toutes ces dernières années. Mon plus beau cadeau était le sourire de vous tous mes amis coureurs. Nous planchons sur une autre organisation de course mais en attendant, nous avons notre course de la rentrée le 8 septembre au Perreux sur Marne (7,5 ou 15km). A très bientôt

    • J’espérais que tu me donnes quelque espoir Monia. Mais ça semble définitivement acté.
      En tout cas, merci à vous tou(te)s! Au plaisir de vous revoir, quelque soit le format des futures courses.
      A bientôt,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s