Semi-marathons

La Course des Chasseurs de Temps – 23 septembre 2012

1 binôme pour 2 records

 

7 jours après les 10 km de Joinville lePont, mon plan d’entraînement pour le marathon de Vincennes prévoit en cette fin de semaine 3 un semi-marathon. Scénario idéal pour tenter de mettre à mal mon record de 1h37’13 réalisé en 2010 à la Course des Chasseurs de Temps, épreuve proposée par Sport Passion Organisation.

 
  • L’avant course
Je n’ai que peu de références sur cette distance, ayant pris l’habitude de la courir en « off » lors de mes précédentes préparations aux 42,195 km. Mais franchement, un record personnel datant de 2010, après tous ces km parcourus et une passion toujours plus grande de jour en jour, est-ce-bien normal ? Il est grand temps de le rayer des tablettes. Et puisque l’édition 2012 des Chasseurs de Temps a lieu ce dimanche 23 septembre, pourquoi ne pas profiter de l’occasion…
D’autant plus que j’ai besoin de repères à ce stade du plan. Le 10 km de la semaine passée n’a pas été fameux et je ne sais plus si l’ambition de flirter avec les 3h20 le 28 octobre prochain est bien raisonnable.
 
  • Le jour J
Crédit photo: Fatiha

Beaucoup d’ami(e)s coureurs sont là ce dimanche matin à Vincennes. Que ce soit en mode perf’, prépa’ ou supporter. Le genre de rassemblement qui vous fait aimer toujours un peu plus le running. Dédicace donc à mon beau-frère Armand, Fatiha, Monique, Bernard, Eric, Fred, Philippe, Stéphane, Giao, Salvio, Adrien, Jean-Pierre Run Run, Julien (Roulio), JP Bardera et Laurent. Que du beau monde !

Avec Laurent, nous avons un niveau similaire. Jamais à moins de 5 secondes l’un de l’autre. L’objectif est ainsi fixé : on part ensemble à 4’30/km, on se tire la bourre et on termine sous les 1h35. Voilà qui est dit. YAPLUKA.
 
  – 0-5 km : 22’20
 
10h, le coup de feu libérateur. Nous sommes bien placés dans le peloton. En revanche, ma garmin 610 fait sa capricieuse et n’a toujours pas accroché les satellites. Ca rame depuis 10’ ! Je pars donc aux sensations sans avoir d’indication précise. Heureusement, Laurent n’est pas loin…
Pour une fois, je ne fais pas l’erreur de partir trop vite. L’allure est très régulière et je sens de suite que les jambes tournent bien. Ma montre décide enfin de collaborer.
 
  – 6-10 km : 22’21
 
Crédit photo: Philippe

La 1ère boucle de 7 km est franchie en 31’08. Nous sommes en avance sur nos prévisions sans pour autant avoir l’impression de prendre de gros risques. Le parcours est roulant et tous les repères sont pris pour les prochains passages.

  – 11-15 km : 22’33
Je suis maintenant quelques mètres devant Laurent. Mais rien de dramatique. On ne va pas se lâcher comme ça !  Le 2ème tour est bouclé en 31’21. Plus qu’un… C’est maintenant que le chrono va se jouer. Et après un 15èmekilo en 4’45 au cours duquel nous avons quelque peu subi le faux plat montant du début de boucle, je décide d’accélérer l’allure, pressé d’aller chercher un nouveau « Personal Best ».
 
  – 16-20 km : 21’56
 
4’12 au 16ème. Là, c’est un peu trop vite. Ce serait vraiment trop stupide de casser le moteur si proche du but. Nous ralentissons tout en restant à des vitesses supérieures à notre moyenne. 4’25, 4’26 et 4’20 sur les 3 km suivants. Je crie à Laurent au 19èmekilo : « moins de 1h34. On va exploser le chrono ! ».
  – 20-21 km : 4’35
 
La preuve en image. Crédit photo: Julien

L’heure de l’assaut final est arrivée. La foulée n’est certes pas aussi légère qu’au début (je talonne d’ailleurs beaucoup trop à mon goût) mais le mental n’est nullement entaché. J’ai même l’impression d’en avoir gardé sous les Saucony au moment où je franchis la ligne. 1h33’45 à ma montre. 1h33’53 en temps officiel.

 
A peine ai-je le temps de me retourner que Laurent en fait de même 4 secondes plus tard. Je vous ai dit, jamais à moins de 5 secondes l’un de l’autre.
Nous voilà tous les deux avec notre nouveau record et un sourire jusqu’aux oreilles qui en dit long. Quels moments de course nous venons de partager…
 
Petit à petit, nous retrouvons les ami(e)s et échangeons nos premières impressions. Jamais rassasiés dès qu’il s’agit de CàP. Je vous laisse découvrir les courses de certains d’entre eux via leurs récits ci-dessous.
Bonne route à tous. La mienne se poursuit, cap marathon. En avant toute !
  • Le bilan
Place au général : 136/639
Place catégorie SEH : 73/223
Vitesse moyenne : 13,5 km/h

Publicités

10 réflexions sur “La Course des Chasseurs de Temps – 23 septembre 2012

  1. Bonjour, je découvre ton blog, vraiment sympa. Bravo pour la performance… Je tiens moi aussi un blog sur ma passion la CAP, tu viens dire bonjour quand tu veux.
    Bonne continuation.
    A+ Rohnny

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s